Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts



Marignane

Tel : 04 42 85 7007
Tel : 04 42 85 8613

Email: cgc.ecf@free.fr


La Courneuve

Tel : 01 49 34 4000
Tel : 01 49 34 4750

syndicat-cn-cgc@eurocopter.com

Recherche

Votre bureau

A Marignane

A La Courneuve

  • Jean-Luc  DEMILLY
  • Jacques ROSSE
  • Christophe CIUMEI

Archives

17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 18:02

 

2.gif 0.gif 1.gif 3.gif

 

 

Lutz Bertling présente ses vœux aux salariés aujourd’hui à Marignane et le 24 janvier prochain à La Courneuve. Pour la CFE-CGC, 2012 a connu de grands succès et a été frappée par de terribles malheurs. Ce fut l’année « Janus(*) ».

 

Et 2013 ?

 

Les charges

 

Les objectifs de charge atelier seront supérieurs à ceux de 2012 ! Si la charge cols bleus est parfaitement mesurable, la charge cols blancs reste floue. Or, vous savez tous que la charge atelier induit de la charge cols blancs ! Il n’y a que la Direction qui ne le savait pas ! Elle l’a découvert en acceptant de nous suivre sur la mise en place d’une plus grande transparence dans les mécanismes de définition des besoins de ressources au-delà de la simple adéquation charges/effectifs (ADEC).

D’ailleurs, la CFE-CGC ne s’était pas trompée. En 2011, près de 80% des cadres avaient dépassé leur forfait de 211 jours. Nous attendons les statistiques 2012…

 

 

Les investissements

 

120 M€ sont injectés dans la nouvelle usine de Paris-le Bourget. De même, le transfert de l’établissement d’Ottobrunn nécessite 120 M€ d’investissement sur Donauwörth (y compris coût du plan social…). Au-delà des bâtiments V8, W8 et autres avancées, 2012 a vu l’annonce du « Development Center » Marignanais (plus de 60 M€) ! Le bâtiment « Hélicoptère ZERO » s’achève. Le choix de l’emplacement du nouveau BE oscille toujours entre :

• L’emplacement du S3 : Cette solution a le mérite de préserver des places de parking mais elle induit des mouvements de personnels supplémentaires.  

L’emplacement sur une partie du parking P7 : Cette solution s’affranchit du transfert préliminaire des bancs localisés au S3, mais elle détruit des places de parking et induit des discussions avec les propriétaires des panneaux photovoltaïques et donc des incertitudes sur le planning…

 

 

Le choix définitif sera validé en février. Il serait temps car les délais ne sont déjà plus compatibles avec le planning présenté par le CEO dans sa lettre de juillet !

 

Autre investissement majeur : l’annonce de la construction d’un parking offrant 1000 places supplémentaires ! Ce chantier créera de nombreuses perturbations. Des solutions transitoires existent. La Direction devra prendre en compte nos propositions.

 

Les embauches

 

Le ramp-up va continuer. Il rendra nécessaire de nouvelles embauches. Les effectifs marignanais sont désormais supérieurs à 8500 dont près de 4000 cadres !

 

 

MAIS

 

Malgré les formidables challenges qu’apportera 2013 et qui positionnent Eurocopter parmi les entreprises les plus            « préservées » dans le marasme économique français actuel, notre entreprise n’a jamais été confrontée à un tel défi !

• Un ramp up encore inconnu jusqu’à aujourd’hui
• Une profonde mutation des équipes avec l’intégration et l’installation des nombreuses embauches récentes.
• Des programmes à lancer, d’autres à livrer.
• De nouveaux services à développer…
• Des chantiers perturbant l’activité du site (mais c’est pour la bonne cause).

 

Si la CFE-CGC voit l’année 2013 comme une année de défi industriel et de R&D, elle n’en oublie pas pour autant les chantiers sociaux.

 

En résumé…

 

Des négociations sont en effet en attente :

• Le télétravail, les astreintes.
• La politique salariale.
• La gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (un accord a été signé en décembre 2012 mais le plan d’action pluriannuel à 3 ans reste à définir).
• La politique RH qui devra permettre d’offrir des opportunités de carrière aux jeunes salariés récemment embauchés.

 

 

Eurocopter (comme Airbus) fait figure d’OVNI dans les difficultés actuelles de l’industrie française.

• Là où l’on parle de chômage, nous parlons de plein emploi et d’embauches.
• Là où l’on parle de réduction de production et temps de travail, nous parlons de « supply chain » saturée et d’heures supplémentaires,
• Là où l’on parle de perte de pouvoir d’achat, nous négocions des accords de politique salariale permettant de l’accroître.
• Là où l’on parle de recul dans les acquis sociaux, la CFE-CGC d’Eurocopter signe des accords innovants (comme celui de la Gestion Prévisionnelle des emplois et des compétences par exemple) et le CE que nous cogérons propose sans cesse de nouvelles prestations…

 

 

C’est une chance qui n’est pas éternelle. Les cycles existent dans l’aéronautique tout autant que dans l’industrie automobile.

 

Nous devons faire que cette chance dure le plus longtemps possible.

 

Aussi la CFE-CGC entend bien continuer à peser sur les sujets liés aux investissements, à la politique industrielle, aux modes managériaux… Faire de la démagogie en ces temps où les salariés se posent de nombreuses questions légitimes ne sera pas notre politique (cela ne l’a jamais été). La CFE-CGC s’emploiera à dire avec impartialité ce qui va et à lutter par tous les moyens (avec tout autant d’impartialité) contre ce qui ne va pas.

 

 

BONNE ANNÉE 2013 À TOUS

 

(*) : Dieu romain présentant deux visages.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 09:34

ELECTIONS AU COMITÉ DE SURVEILLANCE

 

Les élections de vos représentants au Comité de surveillance d’Eurocopter SAS se sont déroulées le 18 décembre dernier.

La participation au scrutin a été de 60% chez les cadres et de 67% chez les non cadres. Ces chiffres sont traditionnels d’une élection de ce type.

 

-       Dans le collège cadre, la CFE-CGC renforce son statut de syndicat MAJORITAIRE avec 60% des suffrages.

-       Dans le collège non cadre, le poids de la CFE-CGC s’affiche désormais à 19%.

 

Nos candidats cadres, Philippe Quilgars (titulaire) et Franck Greuse (remplaçant), sont élus dès le premier tour.

 

Mr Régis Delu et Mme Virginie Moritz (candidats non cadres de nos collègues de FO) sont, eux aussi, élus dès le premier tour.

 

Ainsi, cette élection ne connaîtra pas de 2nd tour en janvier 2013.

Nous le devons à votre confiance et à votre fidélité.

   

La CFE-CGC remercie toutes les électrices et tous les électeurs qui nous ont accordé leur suffrage.

 

La CFE-CGC profite de cette dernière publication de l’année 2012 pour vous souhaiter à toutes et à tous, ainsi qu’à vos familles, de

Bonnes Fêtes de fin d’année.

 

CFE-CGC 2a

 

 ***

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 18:23

Entrevue Bureau du CCE et Représentants Syndicaux – Mr François ADAM Conseiller Social et Budgétaire du  Ministre de l’Economie et des Finances

 

 

Déclaration de la CFE-CGC


Une évolution de l’actionnariat et donc un changement de gouvernance au niveau d’EADS a été annoncée mercredi 5 décembre.

L’intention de plusieurs actionnaires privés de sortir du capital parmi lesquels le Français Lagardère et l’Allemand Daimler Benz est à l’origine de ce changement.


Cet accord comprend une opération de rachat par EADS de ses propres actions : EADS va consacrer plusieurs milliards d'euros de trésorerie pour racheter 15% de ses actions actuelles, argent qui ne sera pas réinjecté dans la recherche et l'investissement.


Auparavant 55% du capital d'EADS était librement achetable sur les marchés financiers et les 45% restants au sein desquels l'Etat français conservait un rôle central permettaient de bloquer certaines décisions stratégiques.


Quand viendra la reprise, les grands pays émergents et leurs grandes sociétés qui ont accumulé beaucoup de cash parce qu’ils sont en grande croissance voudront prendre pied sur le 1er marché mondial qui reste le marché européen en investissant et EADS sera alors vulnérable à l’appétit de grands groupes représentant le capitalisme financier et non le capitalisme industriel qui voit à long terme, distribue moins de dividendes à court terme pour faire plus de profits demain et préserver l’emploi.


Avec ce nouvel accord de gouvernance, 72% du capital sera désormais « flottant » sur les marchés soit17% de plus qu'actuellement.  Avec le rachat d'actions, la part de l'Etat français recule automatiquement de 14,87% à 12% du capital et 12% de capital public reviennent aux autorités allemandes, grâce à leur rachat des parts de Daimler Benz.


Le poids de l’Etat Français sera réduit dans EADS, le % de capital conservé représentant très peu par rapport à la masse des investissements qu’il a consacré à l’aéronautique, l’espace et la défense au cours des décennies 70 à 90, ceci ayant pour conséquences un recul de la souveraineté et de l'indépendance nationale et la remise en cause de la politique industrielle d'aéronautique et de défense.


Pour les représentants des salariés, le rôle d’un État, au-delà d’être éventuellement actionnaire, est avant tout d’être un investisseur et un client honorant ses engagements.


Dans son rôle d’investisseur et de client, l’État français se doit de vérifier que chaque denier du contribuable français est bien utilisé à créer de l’emploi en France.


L'état allemand qui défendait bec et ongle chaque emploi sur son sol sans être actionnaire, accentuera certainement cette politique désormais. Il faudra pour cela qu'il passe des commandes et honore aussi ses engagements.


Le rachat  d'actions par EADS, dans le seul but de mieux valoriser l'action afin que Lagardère et Daimler Benz concrétisent au mieux leur sortie du capital, mobilisera plusieurs milliards d'euros de trésorerie. Les salariés se sentent lâchés et ne comprendraient pas que cela se traduise dans les différentes filiales du groupe par des plans d'économie qui viendraient pénaliser les investissements d'avenir ou la politique salariale.

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 14:26

UN PARKING A ETAGE POUR NOËL !

 

La Direction Générale a enfin donné son accord pour la construction d’un parking à étage sur l’actuel parking P1.

 

Les travaux débuteront en mai 2013 pour une livraison début 2014.

 

AINSI, UN MILLIER DE PLACES DE PARKING SUPPLEMENTAIRES VONT ETRE CREES !

 

L’Entente FO/CFE-CGC bataille depuis de longs mois dans toutes les instances afin de faire avancer cette revendication.

Le nombre important d’embauches en 2011, 2012 et bientôt 2013 ne laissait, selon nous, aucune autre décision possible à la Direction.

 

Cependant, l’immobilisation du parking P1 pendant les travaux, va rendre la période transitoire problématique. La future livraison d’Eurosud ne remédiera pas à la situation.

 

L’Entente FO/CFE-CGC demande donc à la direction d’examiner toutes les solutions possibles afin de limiter les contraintes des salariés pendant cette période.

 

Cependant, le plus important est fait !

 

Un millier de places de parking supplémentaires vont être crées. Les salariés bénéficient ENFIN d’une vision optimiste de l’évolution du problème de stationnement à Eurocopter Marignane !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 12:43

COMPTE RENDU DE LA REUNION EXTRAORDINAIRE

DU CCE du 29 novembre 2012  

 

 

Information – Consultation sur le projet d'évolution de l'organisation d'ET en 2013

Présentation J-B. DUMONT

 

Les dernières innovations techniques ainsi que l’arrivée de nouveaux programmes de recherche sont une opportunité pour améliorer l'organisation de l’ingénierie dans plusieurs domaines :

- adaptation de l’organisation des ingénieurs en chef aux nouveaux défis techniques,

- création du département Guidage et Contrôle de la Navigation pour tracer la voie vers les futurs systèmes de navigation (Fly By X),

- fusion des départements avant-projet (conception préliminaire) avec celui qui s’occupe de l'architecture des hélicoptères,

- création d’un nouveau département de systèmes électriques pour renforcer les métiers « intégration systèmes »,

- alignement du département de gestion de configuration à l’organisation matricielle globale de l’Ingénierie repartis entre projets et métiers.

 

 

Ingénieurs en chef Série et Développement :

L’organisation projets commercialisés actuels ETC est séparée en deux organisations : ETS pour les projets série, ETD pour les projets développement.

Allocation des projets dans les organisations d’ingénieurs en chef :

- pas de changement pour le Tigre et le NH90,

- nouvelles allocations pour tous les autres projets.

 

Ingénieurs en chef série Ingénieurs en chef développement
H/C légers: EC120, famille Ecureuil EC175
(AS350B2,AS 350 B3/C3, AS355NP, EC130 B4), X7 X4
EC135 / EC135MEP, X8 X6
EC 155 / Dauphin: N3, N3e, AVEX,  LAH/LCH X9
EC145, X5, LUH, AAS Systèmes avioniques
H/C lourds: EC225/725, Puma, KHP  

 

 

 

La mission d’ETS est de mener la gestion des projets pour les hélicoptères en série en incluant la personnalisation, le support à la production, le support pour les hélicoptères déjà en service ainsi que la maturité opérationnelle et de gérer le développement de la phase exploration jusqu’à la montée en cadence en production et en service pour les hélicoptères en série ainsi que leurs évolutions.

 

La mission d’ETD est de mener la Gestion de projet de Développement à travers le Groupe Eurocopter pendant toute la phase de Développement: de l’exploration à la faisabilité, le Pré-développement, la Conception, la Validation de Concept, le Prototype et l'Industrialisation, la Certification et la sérialisation, jusqu‘à la montée en cadence, la mise en service et la maturité opérationnelle, pour les nouveaux types d’hélicoptères et pour le nouveau système Avionique transverse pour ces projets.

 

Pilotage, Navigation et Contrôle :

Actuellement plusieurs départements travaillent dans ces domaines au sein de l’Ingénierie (ET) et il devient nécessaire de regrouper ces activités au sein d’une même entité, incluant toutes les personnes qui disposent de ces compétences clés, afin de garantir un développement efficace des futurs systèmes de commandes de vol automatiques, pour application sur X4/X6 (X9) et évolution ou obsolescence du NH90.

 

Le Département Guidance, Navigation & Control (GNC) est créé et a pour mission de développer des systèmes futurs de Conduite du vol et de Gestion du Véhicule.

Il est composé de trois services :

« Conduite du Vol » : en charge du développement des pilotes automatiques conventionnels, des systèmes CDVE et des organes de commandes associés (panneaux de contrôle, mini-manches, …),

« Capteurs Primaires et Navigation » : chargé du développement des systèmes de Navigation et des capteurs primaires,

« Gestion du Véhicule » : en charge du développement du VMS, de l’Indicateur de Premières Limitations et de la gestion de puissance/régime rotor.

 

Avant Projet, Architecture , Masses et Centrage :

Les principes clés du changement consistent à :

- réunir toutes les activités d'architecture dans une seule équipe,

- rassembler les Masses et Centrage avec l’architecture,

- regrouper les avant projets et l’Architecture sous une même direction,

- intégrer les équipes travaillant sur le train d'atterrissage dans le département équipement de ETV.

 

La mission de l’équipe Conception préalable et Architecture est de dimensionner les futurs produits.

Elle est composée de deux services :

ETVP : en charge de réaliser des études de faisabilité en établissant le cadre pour des futurs types d’hélicoptères et préparer l'entrée dans la phase de pré développement,

ETVA : dont la responsabilité est de supporter les avants projets avec l'architecture et faciliter le passage de la faisabilité au pré développement, exécuter toutes les activités d'architecture pendant le pré développement et le développement.

 

HUMS – ETGH Health Usage Monitoring Systems :

Les principes clés du changement consistent à :

- fusionner toutes les activités de développement de système d’intégration,

- et créer des points focaux entre HUMS/Département de données de vol pour le développement de HUMS.

 

La mission de l’équipe HUMS-ETGH est le Développement de Santé et Système de Contrôle d'Utilisation et Analyse de données en cours d'emploi.

Cette entité est Responsable de la définition du "QUOI", de la définition du "COMMENT" ainsi que de la validation et de la vérification des exigences.

 

Système de véhicule de base et personnalisation :

Les départements ‘Vehicle Basic System’ (ETZV) et ‘Customization’ (ETZK) des hélicoptères sont regroupés en un seul département afin de développer et promouvoir le métier «Electrique » aussi bien au niveau des Systèmes qu’au niveau de l’Intégration et de regrouper toutes les activités d'intégration électriques et donc les compétences dans un même département pour toute la gamme des hélicoptères (Gouvernementaux, Commercialisés, France/Allemagne).

 

Cette nouvelle organisation Electrical system & Integration-ETZI a pour mission de développer "le Métier" Électrique en termes de systèmes, d’architecture et d’intégration pour la production en série, les réparations/améliorations des appareils déjà livrés (retrofit) ainsi que pour les nouvelles plates-formes d’hélicoptères en développement et enfin de gérer les activités d’intégration électrique pour tous les hélicoptères d’Eurocopter.


 

Gestion de la configuration et gestion des données techniques ETPC :

L’objectif du changement d’organisation est de favoriser l’harmonisation des processus coeur de métier (gestion du changement et processus de gestion de base), en prenant en compte les leçons apprises et les meilleures pratiques, d’utiliser les ressources critiques et les compétences d’une manière plus flexible pour les besoins et attendus des prochains programmes X et enfin de simplifier les interfaces avec les plateaux programmes.

 

Les principes clés du changement consistent à :

- la création du Manager Programme Gestion de configuration,

- des départements opérationnels forts organisés par compétences et non par programme.

 

Stress, Loads & Crash – ETVS :

Les entités ETVSG et ETVSC (gouvernemental et civil) sont fusionnées dans ETVSG et une entité ETVSR (Recherche & Technologie) est créée.

 

Les bénéfices attendus de ces changements sont :

- la facilitation de l’intégration des collègues d’Ottobrunn dans l'équipe de Donauwörth,

- le transfert de connaissances optimisé pour les nouveaux projets,

- une synergie due à un meilleur échange d'expérience,

- une standardisation transnationale améliorée,

- un renforcement de l'innovation due à une coordination améliorée dans les activités de recherche transnationales.

 

 

La mise en application de l’évolution de l’organisation d’ET est prévue au 1er février 2013.

 

La Direction soumet, pour avis, le projet d’évolution de l’organisation d’ET en 2013 aux élus.

 

Le projet recueille 6 avis favorables

(4 élus CFE-CGC et 2 élus CFDT au CCE)

et 3 abstentions

(élus FO au CCE).

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 09:24

Le 18 décembre en attendant 2013

 

L’année 2012 touche à sa fin :

- Elle fut caractérisée par une activité extrêmement soutenue mobilisant l’ensemble des salariés.

- Elle fut caractérisée par un plan d’embauche massif (près de 1600 recrutements en 2012 en France et en Allemagne).

- Elle fut caractérisée par des bonnes nouvelles (lancement définitif de l’établissement de Paris-Le Bourget et annonce de construction du Development Center à Marignane).

- Elle fut caractérisée par un développement fort du site Marignanais sans, toutefois, que ce rythme soit à la hauteur des enjeux industriels.

- Elle fut malheureusement caractérisée par le lot d’irritants sociaux perturbant le quotidien des salariés (dont les parkings et le toujours imminent lancement d’un parking à étage…).

 

Elle restera surtout dans les mémoires pour deux raisons majeures :

-       Le tragique accident entraînant la disparition de nos collègues.

-       Les family days en septembre à Marignane.

 

L’année 2012 touche donc à sa fin…grevée par l’accumulation de problèmes techniques nous rappelant à la modestie de l’industriel développant et produisant un produit d’une extrême complexité !

Qu’on se le dise, développer et produire des hélicoptères n’a rien à voir avec développer et produire des guirlandes de Noël !

 

La CFE-CGC sait que l’expertise des salariés en viendra à bout.

 

Comme dans tout, ce sont les décisions que prendra la Direction qui feront que cette expertise servira la collectivité (les salariés et leur entreprise) ou servira le seul plan opérationnel fixé par l’actionnaire EADS.

 

Ce sont ces décisions qu’ont cherchées à connaître vos représentants au Comité de surveillance d’Eurocopter. Car deux scénarii seulement sont envisageables :

-       L’entreprise est socialement responsable et elle applique un principe de prudence en fin d’année afin de ne pas amputer l’année 2013 avec les conséquences financières éventuelles de l’insatisfaction de nos clients.

-       L’entreprise fait la sourde oreille, met les indicateurs au vert pour ne pas déplaire à EADS… le plan opérationnel est tenu voire dépassé, les actionnaires sont contents…. et peuvent sortir du capital comme ils s’en font écho dans la presse… et d’autres y rentrer.

 

Vos représentants ont, bien sûr, privilégié le scénario un, qui est le seul à permettre qu’Eurocopter traverse 2013 dans de bonnes conditions alors que :

-       Le ramp up continuera et progressera encore.

-       Les embauches devront continuer.

-       Les investissements devront être maintenus, voire accélérés.

-       La politique sociale devra correspondre aux attentes des salariés.

 

C’est cela qu’ont défendu vos représentants au Comité de surveillance, le 27 novembre dernier.

C’est cela que défend et défendra la CFE-CGC dans toutes les instances représentatives.

 

L’année 2013 sera suffisamment difficile avec :

-       Les mouvements actionnariaux amenant de nouveaux actionnaires étatiques qui auront, sans doute, des exigences en termes de R&D et d’industrie sur leur sol.

-       Le contexte social Français avec les discussions sur les régimes généraux, ARCCO, et AGIRC pour les retraites ; les négociations en cours sur le duo compétitivité/emploi qui, si elles n’aboutissent pas, verront de toute manière l’Etat légiférer.

-       Une croissance continue de notre activité industrielle et de R&D.

 

Ce n’est pas la peine que la Direction, obnubilée par son Windows dressing, vienne se créer toute seule des difficultés supplémentaires en limitant, voire réduisant ses budgets et plus grave, en augmentant l’insatisfaction sociale…

 

 En 2013, le credo de la CFE-CGC restera plus que jamais :

 

CHARGES- EMPLOI- M²

 

Ce credo est le vôtre et vous avez voté CFE-CGC aux élections DP et CE, alors votez et faites voter pour les candidats CFE-CGC aux élections du Comité de surveillance, le 18 décembre.

Cette instance est importante. Les interlocuteurs de vos représentants sont Tom Enders, Marwan Lahoud, Lutz Bertling…

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 12:00

AVIS SUR LE PROJET DE PROGRAMMATION ANNUELLE INDICATIVE 2013


La Direction nous a présenté un calendrier 2013 qui sera de toute manière fortement amendé dans les CE respectifs. Il présente néanmoins une nouveauté, c’est l’apparition d’une période bloquée en début d’année. Notre calendrier d’annualisation sera de fait cohérent avec celui de nos collègues Allemands d’ECD, attachés à cette longue trève hivernale.


La CFE-CGC revendique plus de souplesse dans des périodes pendant lesquelles les besoins des salariés sont variables et fonction de leur situation personnelle.


N’en doutons pas, si un secteur a besoin d’une forte présence la première semaine de janvier, les salariés n’auront d’autre choix que de venir sur site…


 A l’inverse nombre d’entre eux auraient préféré utiliser ces journées non travaillées pour soulager une autre période de l’année. D’autres ont des droits acquis ou des reliquats qui leur auraient permis de neutraliser cette semaine de reprise sans remettre en cause le principe des semaines alternées 4/5 jours.


Chaque collaborateur, en accord avec sa hiérarchie, devrait bénéficier de souplesse sur ce type d’aménagement particulier. Et nous faisons confiance à la Direction qui sait si bien couper le chauffage et supprimer les transports collectifs pour décourager les candidats à une reprise anticipée…

 

Tous les secteurs de l’entreprise seront sollicités, mais les méthodes employées différent. Soit les jours sont préemptés à priori, soit ils le seront au fur et à mesure en fonction de l’activité constatée (cas de EB). Concernant ET, la prévision de 9 jours collectivements travaillés supplémentaires, s’apparente plus une superposition du nombre de jours travaillés des Non Cadres aux Cadres en forfait jour.

 

Pour la CFE-CGC aborder la situation des charges à Marignane doit se faire de manière globale et pas uniquement sous l’angle du nombre d’heures excédentaires à planifier.

 

Dans le même temps la Direction n’a toujours pas avancé sur :

 

Le traitement en anticipation du cas des Non Cadres forfaités, population exposée plus rapidement au dépassement du contingent d’heures supplémentaires.


La mise en place d’une adéquation charges/effectifs cols blancs en complément de l’adéquation cols bleus.


La mise en place d’une adéquation charges/effectifs cols blancs forfait jour.

 

 

Si la CFE-CGC est rassurée de voir un plan de charges en plein essor pour notre société, elle l’est beaucoup moins sur les moyens déployés pour y faire face !

 

Il est temps que notre Direction Générale et notre CEO cessent de nous placer en situation de surcharge !


La CFE-CGC donne un avis defavorable sur ce projet de planification previsionnelle des heures excédentaires collectives 2013



 

AVIS SUR LA PERIODE DE CONGES PAYES 2013


Le modèle très industriel mis en avant pour régler le fonctionnement de l’entreprise pendant la période estivale est très éloigné des véritables besoins d’une grande partie de notre société. Faire cohabiter la rigidité d’une période bloquée et la souplesse nécessaire à notre activité posera cette année encore des difficultés.


La CFE-CGC n’est pas du tout persuadée que l’affichage d’une entreprise fermée durant 2 semaines soit profitable à notre image de marque !


Les salariés concilient les contraintes opérationnelles et leur vie personnelle. L’entreprise devrait faire de même et prendre en compte de manière plus large les contraintes des salariés. Le système mis en place ne facilite pas l’organisation des congés en famille. Certes, les exceptions pour cas « graves » sont possibles mais ne résolvent pas la plus grande partie des problèmes causés par cette période bloquée.


En 2013, comme l’année passée, l’articulation implicite du calendrier rééquilibrera partiellement les congés entre juillet et août. Mais cet effet d’aubaine restera bien en deçà des attentes des salariés.

 

 Au-delà des discours et effets d’annonce de « my life at EADS », l’impact de la programmation annuelle et de la période imposée des congés conditionnera pour partie le bien-être des salariés au travail. Les équilibres temps de vie/temps de travail doivent être trouvés localement et non pas uniquement étalés ostensiblement sur des posters pendant les campagnes de sondage « gallup ».

 

La CFE-CGC donne un avis défavorable sur la période de congés payés 2013

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 16:12

Rencontre du Bureau du CCE avec Monsieur Eugène CASELLI Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole (MPM)
du 28 novembre 2012

 

Le Bureau du CCE représenté par Messieurs Christian RIVA élu CFE-CGC et Bernard SANTUCCI élu FORCE OUVRIERE, a rencontré le 28 novembre 2012 Monsieur Eugène CASELLI Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole et son Directeur de Cabinet, Monsieur Pascal MARCHAND Directeur Général Adjoint Développement durable et Attractivité du Territoire ainsi que Monsieur Olivier LATIL D’ALBERTAS Directeur du Pôle Economie et Attractivité du Territoire.

Les thèmes abordés ont été essentiellement ceux du transport et de la mobilité.

Relativement aux problèmes de développement du site, le Bureau du CCE a fait état de l’enclavement de l’usine de Marignane, sans possibilité immédiate de se développer.

Le Bureau du CCE a par ailleurs sensibilisé ses interlocuteurs sur l’urgence et la criticité de la situation d’un point de vue sécurité: le site compte en effet un seul et unique accès et de nombreux véhicules sont stationnés en bordure de la D20.

Dans le court terme sans attendre l’entreprise étendue de la Conférence Régionale de l’Industrie, les idées ci-après ont été développées et débattues :

1) création d’une nouvelle voie de liaison entre la RD9 et la RD48,

2) aménagement d'une piste cyclable alimentant l'usine depuis Marignane ville jusqu'au parking P10,

3) aménagement d'un accès supplémentaire à l'usine (entrée Sud),

4) aménagement d'une voie piétonnière et cyclable entre la Gare VAMP et l’usine,

5) travail sur l’amélioration de la desserte ferroviaire,

6) création de hubs par bus nécessitant la création de parkings à proximité, dans de grosses agglomérations (Aix, Salon, …),

7) déviation de bus et adjonction de lignes avec arrêt usine (Car Treize, ...).

Les interlocuteurs de MPM ont été réceptifs aux problèmes posés ainsi qu’aux propositions de solutions émises par le bureau du CCE et les échanges ont été nombreux et enrichissants sur ces sujets.

Concernant la nouvelle voie de liaison, la solution est identifiée et sera mise en œuvre opérationnellement par le Conseil Général dans le cadre du projet Henry Fabre sur un horizon de temps de 3 à 4 ans.

L’accès supplémentaire à l’usine (entrée Sud) pourra se faire à partir de cette voie.

Le sous-préfet d’Istres s’occupe du projet Transports et propose des fiches action à l’arbitrage du Comité de Pilotage.

L’aménagement additionnel d’une piste cyclable avec cette voie nouvelle est à exprimer par Eurocopter qui doit porter le besoin dans le groupe du travail (mise dans le circuit de prise de décision).

Il en est de même pour l’aménagement d’une voie piétonnière/cyclable entre la Gare VAMP et l’usine.

 

Cette première rencontre constructive devrait être suivie de nouveaux contacts.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 16:55

 

COMPTE RENDU DE LA REUNION PLENIERE

DU CCE du 22 novembre 2012

 

 

 

1-                     Situation générale : Tableau de Bord – Chiffres d’affaires – Commandes d’appareils

Présentée par Gérard GONINET

 

Prise de commandes au 22/11/2012

§                EC225 : 42                AS 332 : 2                  EC175 : 17

§                EC155 : 6                  AS 365 : 3

§                EC145 : 28                UH 145 : 36                EC135 : 41

§                AS 355 : 4                  EC130 : 59                 AS 350 : 133

§                EC120 : 9                  NH90 : 0                     TIGRE : 0

 

2-                     Information/Consultation sur le projet de planification annuelle indicative 2013

Présentée par Jean-Baptiste ERTLE & Philippe LACROIX

 

Après un rappel des règles de base de l’accord SAFE, la direction présente les orientations du projet de programmation annuelle 2013. L’annualisation se base sur l’alternance de jours travaillés ou pas, avec deux jours spécifiques travaillés en heures excédentaires au profit du Compte Epargne Temps Collectif. Ces deux jours ont été positionnés au premier trimestre (25 janvier et 22 mars 2013).

Si nécessaire pour le bon fonctionnement de l’entreprise, les directions pourront avoir recours à des heures excédentaires, prioritairement positionnées les jours non travaillés. Elles seront définies par sous-ensemble en fonction des besoins.

La programmation annuelle telle que définie par chaque sous ensemble pourra être révisée trimestriellement au moment de l’adéquation charge/effectif.

Toute adaptation de la programmation indicative sera présentée au niveau de la commission de suivi des horaires ainsi qu’en Comité d’entreprise (CCE et CE).

Le contingent d’heures supplémentaires sur l’année par salarié est fixé à 175 heures, au-delà elles devront être récupérées.

Une période non travaillée est placée en début d’année du mardi 2 janvier au vendredi 4 janvier 2013 inclus ainsi qu’en fin d’année du vendredi 20 décembre au soir au mercredi 1er janvier 2014.

Pour l’exercice 2013, les non-cadres bénéficieront de 31 jours non travaillés.

Les cadres en forfait jours bénéficieront quant à eux de 14 jours de RTT :

365 - (104  + 25+ 11) – 211 = 14 (104 samedi et dimanche,  25 congés payés, 11 jours fériés et 211 du FJ).

Deux projets de programmation annuelle indicative sont présentés, l’un pour l’établissement de Marignane et l’autre pour celui de la Courneuve, projets qui différent sur le positionnement des jours non travaillés du mois de mars 2013 durant les vacances scolaires d’hiver.

 

La Direction soumet, pour avis, le projet de programmation annuelle indicative 2013 aux élus.

 

Le projet recueille 5 avis favorables (élus FO au CCE), 4 abstentions (élus CFE-CGC au CCE) et 2 avis défavorables (élus CFDT au CCE).

 

3-                     Information/Consultation sur la période de prise des congés payés 2013

Présentée par Jean-Baptiste ERTLE & Philippe LACROIX

 

Pour la 4ème année consécutive, la direction présente son plan de fermeture complète des deux usines :

-              de Marignane du lundi 29 juillet au vendredi 9 août 2013 inclus,

-              et de la Courneuve du lundi 5 août au vendredi 16 août 2013 inclus.

Elle entend ainsi favoriser la prise de l’ensemble des congés payés acquis au titre de l’année n-1 et éviter les reliquats mais aussi mieux tenir compte des contraintes industrielles et des coûts de fonctionnement (réalisation d’économies de climatisation, transport, etc.…).

Les salariés devront en outre prendre obligatoirement :

-                       4 semaines de congés payés pendant la période du 1er mai au 31 octobre 2013,

-                       3 semaines consécutives minimum (1 semaine avant ou après la fermeture, en accord avec la hiérarchie),

-                       la semaine complémentaire à leur initiative sur la période du 1er mai au 31 octobre 2013.

 

La Direction soumet, pour avis, le projet aux élus.

 

Le projet recueille un avis défavorable à l’unanimité des 11 élus du CCE.

 

4-                     Information / consultation sur le projet du nouvel outil « gestion du temps de travail » - EMTG (Employee Manager Time Global)

Présentée par Laurence GARDIOL & Thierry Ausilia

 

La Direction présente le projet de nouvelle application de gestion du temps de travail (EMTG).

Cet outil qui doit remplacer le système actuel WORKFLOW est un outil global de gestion du temps, commun à tous les employés et managers du groupe EADS.

Les principaux bénéfices attendus sont :

-                       Une visibilité élargie des données de l’utilisateur et de celles de son équipe,

-                       La gestion des équipes transnationales de façon simple et harmonisée,

-                       Le suivi des données en temps réel,

-                       La possibilité de déléguer à une autre personne la gestion de ses équipes,

-                       De nouvelles fonctionnalités comme le tableau de bord ou l’historique,

-                       Le gain d’une interface utilisateur centrée sur l’efficacité et la facilité d’utilisation.

L’accès à l’outil se fera par le portail intranet d’Eurocopter en allant dans « Eurocopter et moi » puis en cliquant sur « myHR » dans « Liens utiles » et enfin en sélectionnant l’onglet « Gestion Du Temps ».

 

Les trois secteurs pilotes sont le personnel « site La Courneuve » (40 personnes environ), le secteur Appareils légers de Marignane ainsi que les ressources humaines de Marignane et la Courneuve.

Le personnel de ces secteurs sera formé fin janvier 2013 et un guide utilisateur lui sera distribué.

Le déploiement sur les secteurs pilotes se fera durant le mois de février 2013.

Le déploiement total sur le reste de l’entreprise, ETS et HELISIM se fera à partir de mars 2013.

La population choisie par la Direction pour suivre le module de formation est composée des cols bleus et des managers cols blancs/cols bleus.

En séance, la direction accepte autant que de besoin d’étendre plus avant ces formations.

 

La Direction soumet, pour avis, le projet de nouvel outil EMTG aux élus.

 

Le projet recueille un avis favorable à l’unanimité des 11 élus du CCE.

 

5-                     Information sur la modification d’organisation au sein de la Finance

Présentée par Jean-Baptiste ERTLE

 

Aujourd’hui, GSC controlling et ECD controlling sont regroupés au sein de la même organisation EFGD “GSC ET ECD CONTROLLING”.

Suite aux différentes réorganisations d’ECG, le périmètre de la Global Supply Chain a significativement évolué : intégration des FALs  et de l’organisation des sites français notamment.

De plus aujourd’hui, l’organisation du controlling d’EC et d’ECD n’est pas « miroir » : le controlling France (EFGM) rapporte directement au Group Controlling (EFG) et le controlling ECD n’est pas regroupé en une seule organisation et rapporte au département GSC/ECD.

Ces raisons ont sous-tendu l’évolution d’organisation présentée qui sera mise en œuvre au 1er janvier 2013 et qui est sans impact en terme d’emplois.

EFGD devient « GSC CONTROLLING », cohérent avec l’organisation de la global Supply Chain (ED) et EFGG « CONTROLLING ECD GERMANY » est créé afin d’améliorer la visibilité de l’organisation du controlling d’ECD.

 

6-                     Informations Diverses

Présentée par Jean-Baptiste ERTLE

 

Process pour les missions à risque haut et extrême

Ce process est coordonné par le département International HR et a pour périmètre d’application EC et ECD. Il sera mis en place en janvier 2013.

Le but est de proposer un « package RH » et une assurance adaptée aux employés qui se rendent en courtes missions dans les pays à risques haut ou extrême (sur le principe du volontariat) et assurer une coordination des principaux interlocuteurs EC.

Ce « package RH » a le contenu suivant :

Assurance : Couverture assurance commune EC Group (EC + ECD + expatriés) d’un montant de 1M€ (décès/invalidité), automatique (déclaration avant départ en mission non nécessaire) et basée sur l’effectif EC.

Aspect financier : Prime de risque harmonisée EC Group (EC + ECD) avec une somme fixe par jour selon 2 niveaux de risque (ex: haut : 80€ - extrême : 100€).

Gestion du temps : Temps de travail géré selon les accords et lois nationaux avec un Principe commun (EC + ECD) de repos au retour de mission (équivalent au tiers de la durée totale de la mission)

Aspects médicaux : Traitement harmonisé EC Group (EC + ECD) avant le départ des personnels envoyés dans ces missions par le service Médecine du Travail (information, check up et actions nécessaires) et au retour de ces personnels.

 

Carte affaires

A compter de début 2013, un contrat global BNP-EADS établira une nouvelle prestation incluant les aspects administratifs qui viendra se substituer à la précédente conclue avec la SOCIETE GENERALE.

 

Application d’une circulaire ministérielle du 21 février 2012

La décision d’application d’une circulaire ministérielle du 21 février 2012 qui vise à supprimer la mention « Mademoiselle » au profit du seul terme « Madame » chez EADS France va se traduire prochainement chez Eurocopter par la disparition de la mention « Mademoiselle » dans tout notre Système d’Information..

Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 18:52

AVIS SUR LE PROJET DE PROGRAMMATION ANNUELLE INDICATIVE 2013


La Direction nous a présenté un calendrier 2013 qui sera de toute manière fortement amendé dans les CE respectifs. Il présente néanmoins une nouveauté, c’est l’apparition d’une période bloquée en début d’année. Notre calendrier d’annualisation sera de fait cohérent avec celui de nos collègues Allemands d’ECD, attachés à cette longue trève hivernale.


La CFE-CGC revendique plus de souplesse dans des périodes pendant lesquelles les besoins des salariés sont variables et fonction de leur situation personnelle.


N’en doutons pas, si un secteur a besoin d’une forte présence la première semaine de janvier, les salariés n’auront d’autre choix que de venir sur site…


 A l’inverse nombre d’entre eux auraient préféré utiliser ces journées non travaillées pour soulager une autre période de l’année. D’autres ont des droits acquis ou des reliquats qui leur auraient permis de neutraliser cette semaine de reprise sans remettre en cause le principe des semaines alternées 4/5 jours.


Chaque collaborateur, en accord avec sa hiérarchie, devrait bénéficier de souplesse sur ce type d’aménagement particulier. Et nous faisons confiance à la Direction qui sait si bien couper le chauffage et supprimer les transports collectifs pour décourager les candidats à une reprise anticipée…


La CFE-CGC s’abstient sur le projet de programmation annuelle indicative 2013.


 

AVIS SUR LA PERIODE DE CONGES PAYES 2013


Le modèle très industriel mis en avant pour régler le fonctionnement de l’entreprise pendant la période estivale est très éloigné des véritables besoins d’une grande partie de notre société. Faire cohabiter la rigidité d’une période bloquée et la souplesse nécessaire à notre activité posera cette année encore des difficultés.


La CFE-CGC n’est pas du tout persuadée que l’affichage d’une entreprise fermée durant 2 semaines soit profitable à notre image de marque !


Les salariés concilient les contraintes opérationnelles et leur vie personnelle. L’entreprise devrait faire de même et prendre en compte de manière plus large les contraintes des salariés. Le système mis en place ne facilite pas l’organisation des congés en famille. Certes, les exceptions pour cas « graves » sont possibles mais ne résolvent pas la plus grande partie des problèmes causés par cette période bloquée.


En 2013, comme l’année passée, l’articulation implicite du calendrier rééquilibrera partiellement les congés entre juillet et août. Mais cet effet d’aubaine restera bien en deçà des attentes des salariés.


La CFE-CGC donne un avis défavorable sur la période de congés payés 2013

 

 Au-delà des discours et effets d’annonce de « my life at EADS », l’impact de la programmation annuelle et de la période imposée des congés conditionnera pour partie le bien-être des salariés au travail. Les équilibres temps de vie/temps de travail doivent être trouvés localement et non pas uniquement étalés ostensiblement sur des posters pendant les campagnes de sondage « gallup ».

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par CGC EUROCOPTER - dans Tracts
commenter cet article